COMMENT AIDER SON BÉBÉ À SE PLONGER DANS UN BON SOMMEIL SAIN ET RÉPARATEUR

Le processus d’endormissement et de repos d’un enfant en bas âge est à la fois une des plus belles choses au monde mais peut aussi représenter une épreuve complexe pour vous, mamans et papas.

Pour que votre bébé puisse s’endormir paisiblement et qu’il se sente en sécurité, il est capital d’établir un rituel du coucher et de respecter son rythme de sommeil. Pour les mamans et les papas en manquent de solutions, Mon Monde à Moi vous donne ses conseils et astuces pour adopter la bonne routine de coucher post-nuit et la nuit venue. Il est important de prendre en compte que tout ce qui va être dit est à adapter en fonction de l’âge de l’enfant.

Quels sont les éléments nécessaires à un bon déroulement de la nuit ? A quel moment coucher bébé? Quelle attitude adopter ? Éclaircissements et étapes à suivre .

     1.  LES PRÉALABLES À UNE BONNE NUIT :

C’est probablement l’étape la plus importante car celle-ci constitue une réelle combinaison de plusieurs astuces pour mener à bien la nuit du bébé. Voici notre sélection des tips les plus notables :

*Evitez toute excitation avant le dodo : Après 18 heures, évitez toute excitation, activités toniques ou sportives qui au lieu de calmer l’enfant (comme certains peuvent penser) fait tout le contraire et le stimule. L’activité physique ou cérébrale est à favoriser en journée pour instaurer un rythme stable au bébé. Celui-ci peut se traduire par des promenades, jeux, etc..

*Manger équilibré : Le diner doit représenter un repas ni trop pauvre ni trop riche. Evitez toute nourriture ou boisson trop sucrée et favorisez un repas léger. L’idéal en terme d’horaire est de manger 2 à 3 heures avant de se coucher pour éviter toute digestion difficile.

*La récurrence et le rythme de sommeil : Comme pour le rythme d’activité journalier, il est important d’avoir une certaine fermeté pour respecter la routine de l’endormissement. Il va paraître tout a fait normal qu’un bébé va un jour ou l’autre tenter de protester. Faites face aux  signaux de protestation qui vont être envoyés par le bébé et ne revenez pas sur votre décision de le coucher. Placez l’enfant dans le lit et tentez avec conviction de l’endormir avec vos méthodes ou celle que vous nous proposons (voir cf : 3 Le rituel du sommeil) et de lui faire comprendre qu’il doit se reposer pour pouvoir être en forme pour les activités du lendemain.


     2.  L’ENVIRONNEMENT REQUIS :

L’environnent de la nuit représente dans la majeure partie des cas : la chambre du bébé

Afin que le bébé puisse s’apaiser, se calmer et qu’il puisse assimiler la chambre à un cadre de repos. Nous avons sélectionner pour vous quelques points :

*Enlever tout appareil électronique ou avec une luminosité trop forte : En effet, il est préférable d’évitez les dessins animés ou autres films pour enfant avant d’aller au lit. A contrario des jeux calmes, le bombardement d’images numériques lumineuses ou non (TV, téléphone, tablette, etc..) ainsi que la forte variété de sons dans un programme peuvent être néfaste à un bon endormissement.

*Instaurer une ambiance reposante : Peu de temps avant d’aller coucher le bébé (environ 1 h avant) veillez à ce que l’ambiance dans la pièce où se trouve le bébé mais aussi celles où il pourrait avoir un contact visuel ou auditif soient calme. Vous pouvez baisser les lumières, mettre des couleurs un peu plus chaudes et moins lumineuses pour ceux qui ont des variateurs de couleurs dans leurs pièces. Vous pouvez aussi parler vous-même avec un ton plus calme pour que l’enfant fasse de même. La température est aussi très important, favorisez une température légèrement plus faible à celle de la journée (entre 18 et 21 degrés) et hésitez pas à surprotéger et couvrir votre bébé.

*Réveils nocturnes ? L’attitude à adopter : Ils peuvent-être très récurrents ou rares mais ceux réveils peuvent ou soit être une alerte à une éventuelle maladie ou soit un simple réveil inopiné. Dans un premier temps vérifiez si tout va « bien » selon vos méthodes, dans le cas où le bébé ne présente pas de symptômes de maladie. Parlez lui à voix basse en lui faisant différentes caresses au niveau du dos ou de la tête et évitez de le prendre dans les bras . Cette erreur peut paraître bête mais le fait de réaliser de petites secousses risque de réveiller encore plus le bébé. De plus l’intérêt est d’exercer la capacité de l’enfant à replonger seul dans le sommeil.

      3.   LE RITUEL DU SOMMEIL :

Tout comme les routines à adopter pour les activités au quotidien comme le bain ou encore les repas, le dodo du soir a lui aussi besoin des ses activités adaptées pour faciliter l’endormissement. Voici nos astuces !

*Écouter de la musique douce et chanter à voix basse : Cette méthode « musique » ou comptine douce pour aider à l’endormissement d’un bébé et peu très bien être mimée avec les doigts pour se souhaiter « bonne nuit ». Les meilleurs chanteurs d’entre vous peuvent très bien chanter ou murmurer à voix basse par dessus la douce musique ou encore proposer une prestation vocale.

*Un massage et des câlins : Il est bien entendu très important pour l’enfant mais aussi pour les parents d’instaurer cette liaison forte du sens du toucher. Cela peut passer par un massage des pieds ou des jambes mais aussi par des bisous de réconfort sur divers endroits notamment les paupières fermées …

*La lecture d’un petit livre : La lecture d’un livre sur un ton calme  en pointant les images tout en faisant répéter quelques mots peut-être une méthode très constructif et un moyen d’apprentissage très ludique. L’enfant peut avoir de la matière dans la tête durant la nuit. Idéal pour que le bébé assimile du vocabulaire de base ou encore son prénom. Les livres personnalisés Mon Monde à Moi sont particulièrement adaptés et appréciés pour ce rituel du coucher.

En bref, le métier de parent est à temps plein et pour beaucoup le moment du coucher n’est pas un cap facile à passer après la naissance du bébé. Ces premiers moments doivent peu à peu se rythmer jusqu’à ce que la « routine du dodo » s’installe naturellement. Les mots d’ordres pour y arriver sont partagecalme et rigueur. Malgré notre insistance pour que ceci soit respecté vous pouvez vous accorder des prolongations de câlins de temps en temps ce qui ne chamboulera pas le bébé !