TOP 11 des questions à vous poser avant de choisir le prénom de bébé

Bébé va bientôt arriver et vous n’arrivez toujours pas à vous décider ? Un prénom fait partie intégrante de notre personnalité, et on le porte toute la vie ! Son prénom, c’est le premier cadeau qu’on lui fait. et vous le prononcerez des milliards de fois… Et votre enfant l’entendra tout au long de sa vie. Alors mieux vaut ne pas se tromper pour celui de votre bébé. Voici notre top 12 des questions à vous poser :

1- Ne vous décidez pas à la légère

A peine venez-vous d’annonceur l’heureux evenement, que les questions commencent à fuser : ‘c’est une fille ou ou garçon ?  Comment vas-tu l’appeler ?

Le prénom de votre enfant est en effet un acte symbolique important et l’une des décisions importantes que vous prendrez pour lui. Choisir un prénom, c’est avant même sa naissance lui conférer un statut d’individu, lui donner sa place en tant que membre de la société. Soudain, il n’est pas n’importe qui, il est Auréline ou Aurélien. Après la vie, c’est le premier cadeau que vous allez faire à votre enfant, alors mieux vaut prendre conscience de l’ampleur de cette décision et faire le bon choix !

2- Prenez votre temps

Son prénom, votre enfant le gardera toute sa vie.  Il va l’entendre des millions de fois, à la maison, à l’école puis dans sa vie adulte.  Prenez le temps de la réflexion. Selon les statistiques officielles, 71 % des parents choisissent les prénoms de leur futur bébé pendant la grossesse, 24 % avant la conception et 5 % se décident juste après l’accouchement.

Le choix du prénom peut se porter comme une évidence dès le début mais inutile de vous précipiter. Vous avez neuf mois pour y réfléchir !

3- C’est papa et maman qui décident

Chaque prénom renvoie aux désirs et aux rêves que font les parents par rapport à leur enfant, à ce qu’ils imaginent de lui. Même si, dans les faits, c’est souvent la maman qui propose et le papa qui donne son accord, le choix du prénom doit être une affaire de couple.  Un bébé se conçois à 2. Faites tous les deux votre liste de prénoms préférés et expliquez le pourquoi de ce choix.  Vous pourrez ainsi, petit à petit, faire une sélection des vos 2 ou 3 prénoms préférés.  Et bien sûr, le jour J, vous pourrez trancer le jour J, en fonction de bébé.

4- Ne demandez pas l’avis de tout le monde

Le danger est de souvent vouloir dmeander leur avis à votre entourage ; la famille, les meilleurs copines ou copains.  Et là, que d’avis contradictoirs ! La plupart du temps, loin de vous rassurer, vous serez encore plus hésitants qu’avant d’avoir sollicité vos proches. Mais bien sûr, vous pouvez toujours  écouter leurs suggestions mais la décition reste la votre.

5- Tenez compte de sa signification

Les prénoms racontent une histoire, évoquent certaines qualités. Quand vous aimez un prénom, renseignez-vous sur son étymologie, son origine, sa signification, pour vous guider dans votre choix. Même si ce n’est pas important pour vous, ça pourra l’être pour votre enfant plus tard.

6- Interrogez vos origines familiales

Hormis la symbolique d’un prénom, la culture  dont il est issu et vos valeurs personnelles peuvent également vous aider à vous déterminer. Vous pourrez vous inspirer de vos racines géographiques, l’histoire de sa famille, son passé.

7- Ne recherchez pas l’originalité à tout prix

Avec la montée en puissance de l’individu, la singularité est souvent le premier “moteur de recherche” des parents qui souhaitent mettre au monde un être unique, précieux, différent ! Ils innovent en modifiant, composant, associant des prénoms existants, inventent des graphies fantaisistes. Certes, chaque enfant est unique mais pensez aux répercussion d’une orthogpaphe trop originale : cela obligera votre enfant à l’épeler à chaque fois… Par exemple, pour le seul prénom de Tiphaine, on peut relever près de dix-neuf écritures différentes (Tyffen, Thiphaine, Thyfenn…), Zoé devient Zoée ou Zoey… Pensez à votre enfant devenue grand : Tyffen avec un Y et 2 ff .. ou Eloise sans H. Et prenez en compte les prénoms trop excentrique ou difficiles à prononcer qui peuvent être source de moqueries. Essayez également d’anticiper le surnom ou diminutif qui peut en découler.

8- Projetez-vous dans vingt ans

Un prénom, c’est pour la vie.  Pensez à votre enfant dans 20 ans, 40 ans quand il sera adulte, qu’il aura un travail, une famille.  Des prénoms adorables pour des bébé peuvent se révéler difficile à porter à l’age adulte ! 

9- Méfiez-vous des effets de mode

Les prénoms rares séduisent de plus en plus.  Mais attention aux effets de mode issus d’un moment présent.  Les célébrités, votre série ou chanteur préféré … Les effets de mode sont pas définition temporaires et n’évoquerons peut être plus grand chose dans quelques années.  Fan de game of Throne, Daenerys, Arya, Kahleesi peuvent vous tenter. Le propre d’une tendance hype, c’est d’être cyclique et de vite devenir has been.

10 -Pensez à l’harmonie avec votre nom

Pensez à prendre en considération l’harmonie avec votre nom de famille. Une fois assemblés, ils doivent donner une jolie consonance et éviter les répétitions de syllabes. Répétez à voix haute à plusieurs reprises pour vous faire une idée. En général, si le nom de famille est long, un prénom court est plus approprié afin d’éviter les noms à rallonge.  Si le nom de famille est court, on opte plus facilement pour un prénom long, pour un meilleur équilibre. Pensez à votre enfant à l’école  puis à l’âge adulte.

11- Appréciez sa sonorité

La musicalité d’un prénom, son rythme, son dynamisme sont des critères déterminants pour faire le bon choix. Les prénoms les plus courts sont souvent les plus gais. Les enfants qui ont des prénoms simples, tendance et faciles à mémoriser, tels que Lola, Emma, Chloé, Nathan, Lucas, Léo ont plus d’invitations, plus de relations et sont plus populaires que les autres. Ainsi que ceux qui permettent de faire un diminutif affectueux. Alors que ceux qui portent des prénoms peu appréciés, rares, issus de personnages célèbres (becassine), trop farfelus et parfois les prénoms composés (marie-charlotte) , peuvent souffrir davantage d’un sentiment de solitude. L’explication de ce phénomène, c’est que les prénoms communs nous semblent plus familiers et rassurants, et qu’on a plus de facilités à sympathiser quand on est en terrain de connaissance… Cette fréquence importante serait un facilitateur des relations sociales.

Alors, à vos crayons et n’oubliez pas que le choix du prénom de bébé est le choix qui restera toute sa vie et est le fruit de vos rêves et bonheur en temps que couple.
En recherche d’idées, découvrez notre liste de prénoms et pourquoi ne pas les écouter en chanson !